Que font les Brésiliennes pour être aussi belles ?

Beaucoup répondront la chirurgie esthétique. On ne peut pas nier ce fait que les Brésiliennes sont les premières en matière de chirurgie esthétique. Cependant, il n’y a pas que ces opérations qui les rendent aussi belles. Elles ont également recours à des actifs végétaux et à des rituels de beauté ancestraux. Nous allons vous en dévoiler quelques-uns pour que vous puissiez les adopter.

Les plantes aux multiples bienfaits venant du Brésil

La forêt amazonienne cache de véritables trésors et c’est ici que les Brésiliennes d’autrefois allaient chercher des plantes pour fabriquer elles-mêmes leurs produits de beauté. Aujourd’hui, les femmes au Brésil rythment leur rituel de beauté autour de ces plantes. Retrouvez dans notre blog de voyage Salvador de Bahia plus d’informations à ce sujet, notamment sur la préparation des produits fait-maison à partir de ces plantes.

Parmi les produits naturels les plus utilisés par les Brésiliennes, on peut citer l’huile de noix du Brésil. Cette dernière a des vertus hydratantes, émollientes et nourrissantes, ce qui convient parfaitement à la peau et aux cheveux. On peut aussi retrouver dans l’armoire de leur salle de bain du beurre de cupuaçu. Il est le meilleur allié de ceux qui ont des cheveux très secs. On peut également se permettre de l’intégrer dans son produit fait-maison antirides.

Avec les graines du palmier murmuru, on produit de l’huile qui fait des merveilles sur le cuir chevelu. Il va réparer les cheveux secs et abîmés tout en leur apportant de l’éclat. L’effet de l’huile de palmier est aussi à peu près le même que l’huile de palmier murmuru. Dans la forêt amazonienne, on retrouve aussi de l’urucum. Il s’agit d’une plante dont les graines servaient aux Indiens d’Amazonie pour colorer la peau. Comme elles sont riches en bêta-carotène, on peut y avoir recours pour se faire un masque réparateur pour la peau après une exposition au soleil. Pour compléter le soin, on peut se préparer un autre masque à base de maracuja. Ce dernier va agir sur la peau en l’assouplissant.

Ce qu’elles font pour un corps de rêve

Les Brésiliennes sont pour la plupart des cas des femmes métissées. Vous remarquerez que leur chevelure est volumineuse, bouché et surtout longue. Pour avoir ce résultat, le principal secret est l’hydratation et elles le font en profondeur. Elles utilisent des masques et des huiles à base de beurre de karité ou de cupuaçu. Si elles ont des cheveux souples sans effet « baguettes », là, il n’y a pas vraiment de rituel naturel, mais elles ont plus recours au fameux lissage brésilien.

Vous pouvez vous demander, comment leur peau ne soit pas exposée à la sécheresse avec le soleil et le sable qu’il y a au Brésil. Sans grande surprise, ceci s’explique également par l’hydratation. Elles ne lésinent pas sur les crèmes et les huiles pour le corps et le visage. Avez-vous aussi remarqué leurs ongles, que ce soit des mains ou des pieds ? Les Brésiliennes ne se limitent pas au visage, au corps et aux cheveux pour leur rituel de beauté. Elles le cultivent jusqu’aux ongles. Elles s’offrent une séance de manucure et de pédicure en institut de beauté ou à la maison au moins une fois par semaine.

Le sport pour sculpter le corps

Au Brésil, le sport n’est pas qu’un simple passe-temps, c’est un véritable culte et hommes comme femmes y passent leur temps. Pour les Brésiliennes en particulier, c’est un moyen de plus pour avoir un corps de rêve. Il y a celles qui font de la samba ou une autre danse, d’autres qui s’adonnent au volley-beach ou au kitesurf sur les plages. Dans ce pays, les salles de sport sont ouvertes 24 heures sur 24, ce qui leur permet de pratiquer une activité sportive presque tous les jours. Elles travaillent particulièrement les muscles des fessiers et les abdominaux.

Dans leur assiette

Pour garder la ligne, les Brésiliennes prennent de la guarana. Cette dernière renferme quatre fois plus de caféine que les grains de café et cette caféine est diffusée dans l’organisme de manière lente. On peut les prendre en jus, en poudre ou en comprimé pour avoir un effet brûle-graisse. En collation, les femmes au Brésil prennent des fruits comme la papaye ou l’açaï qui sont très peu caloriques. Elles raffolent aussi des mixtures de céréales à base de quinoa et de manioc. Ce produit est disponible en version prête à consommer sous forme de poudre et on peut directement le mettre dans le yaourt, la salade de fruits, la compote ou le smoothie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *