La dermopigmentation correctrice, une solution aux cicatrices et accidents de la vie

Les accidents de la vie ne préviennent pas, et peuvent affecter votre physique d’une façon plus ou moins importante. Cependant, lorsque votre corps se trouve être défiguré par un accident, vous pouvez recourir à la dermopigmentation correctrice, qui s’avère être une solution efficace pour retrouver l’aspect sublime de votre corps.

Qu’est-ce que la dermopigmentation esthétique correctrice ?

La dermopigmentation correctrice comme proposée par MAUD est actuellement une technique de plus en plus pratiquée autant en France que dans le monde. En effet, un grand nombre de personnes mettent entre les mains des esthéticiennes leur espoir de retrouver un beau corps. Cette technique est généralement effectuée sur des zones du corps telles que les lèvres, les paupières, les cils, et les seins. Toutefois, d’autres endroits du corps peuvent également faire l’objet d’une correction lorsque ceux-ci ont été affectés par un accident de la vie.

La dermopigmentation, base de la dermopigmentation correctrice

La dermopigmentation est un procédé esthétique actuellement très en vogue. Cette technique est réalisée en insérant des pigments, c’est-à-dire des colorations, sous les premières couches de l’épiderme de la patiente. Ces pigments que l’on injecte sont généralement d’origine biologique et suivent les normes établies par l’Union européenne. Les résultats de la dermopigmentation correctrice durent plus ou moins longtemps selon l’objet de la correction. En effet, certaines dermopigmentations peuvent durer plusieurs années, si d’autres ne peuvent durer que quelques mois.

Même si le principe du procédé semble suggérer des similarités avec celui du tatouage ordinaire, ces deux techniques sont bien différentes. En effet, la dermopigmentation ne peut être pratiquée que par des esthéticiens ou des médecins qualifiés uniquement. Outre cela, les résultats obtenus par la dermopigmentation sont toujours très naturels et souvent indissociables à l’œil nu. Actuellement, il existe déjà plusieurs salons et instituts de beauté qui réalisent la dermopigmentation correctrice.

Les indications de la dermopigmentation correctrice

La dermopigmentation correctrice est une solution efficace aux problèmes d’ordre esthétique, les séquelles d’accidents ou de maladies. La coloration de l’aréole mammaire suite au traitement d’un cancer du sein est un exemple très courant de son utilisation. Mais ce n’est pas tout. En effet, la dermopigmentation correctrice est accessible à tout le monde souhaitant retrouver la beauté de leur visage ou de leur corps.

Le vitiligo stabilisé, les séquelles d’une chimiothérapie, les cicatrices et les brûlures s’inscrivent dans la liste des indications pour la dermopigmentation correctrice. Le rendu réaliste offert par ce procédé permet de corriger l’achromie de la peau.

Toutes les cicatrices peuvent-elles être corrigées ?

Même si la dermopigmentation correctrice permet de réaliser des miracles pour redonner de la beauté aux parties du corps altérées, ce procédé a également quelques limites. En effet, seules les cicatrices achromiques (de couleur blanc) définitives peuvent être traitées par la dermopigmentation correctrice. Outre le cas des cicatrices situées au niveau des aréoles mammaires, qui sont une exception à la règle, les cicatrices rouges ou évolutives ne peuvent faire l’objet d’une correction de cicatrice.

Les cicatrices situées sur des zones du corps où le teint de la peau n’est pas la même que celle de la peau voisine sont les plus faciles à corriger avec la dermopigmentation correctrice. Le degré de difficulté de la procédure devient plus élevé lorsque la peau située au niveau de la cicatrice à traiter est similaire à la peau de voisinage. Ainsi, la dermopigmentation correctrice doit être effectuée par une esthéticienne avec de l’expérience, car l’intervention nécessite l’application de plusieurs techniques différentes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *