La Birmanie et sa richesse culturelle

Chaque année, la Birmanie accueille des millions de touristes en quête de dépaysement et de découvertes. Sa culture riche et variée fait de ce charmant pays d’Asie du Sud-Est une destination appréciée des voyageurs. La musique, entre autres, figure parmi les éléments culturels de cette contrée. Au cours d’un séjour sur le territoire birman, les routards distingueront deux catégories musicales. La première « traditionnelle » est influencée par ses voisins tels que la Chine, la Thaïlande et l’Inde. Elle est souvent jouée par 7 à 10 artistes en utilisant divers instruments. Ces derniers sont composés d’une harpe à 13 cordes, d’un luth en peau de crocodile, d’un hautbois, d’une flûte, d’une sorte de xylophone et de plusieurs gongs. Le second type de musique, dit moderne, est issu du style musical occidental. Les musiciens birmans s’orientent généralement vers le métal, le rock alternatif et le rap.

À la découverte de l’artisanat birman

Un voyage en Birmanie est une occasion de découvrir les savoir-faire de ses habitants. L’artisanat fait partie des activités importantes du pays et tient une place fondamentale dans la culture birmane. La sculpture et l’orfèvrerie figurent parmi les formes d’art les plus connues dans cette contrée. La première concerne généralement le travail du bronze qui représente parfois des animaux et des personnages mythiques indiens. En outre, dans la ville de Mandalay, par exemple, les routards verront des industries traditionnelles qui fabriquent des statues de Bouddha en marbre et en bois. Dans cette métropole, d’autres usines se spécialisent dans le tissage de la soie et l’horlogerie. Quant à l’orfèvrerie, celle-ci consiste à construire des objets en argent, en pierres précieuses et en or. Ce dernier est souvent utilisé pour ornementer des sites religieux comme les stupas et les sculptures de Bouddha. Le village d’Ywama, entre autres, est réputé pour son commerce d’orfèvrerie et d’argenterie.

Les spécialités culinaires de la Birmanie

À part l’artisanat, la culture birmane réside également dans ses arts culinaires. Il faut savoir que la gastronomie birmane est influencée par la cuisine chinoise, indienne et thaïlandaise. Il en résulte des mets aussi succulents les uns que les autres. Chaque plat est cuisiné de différentes façons. Durant leur séjour en Birmanie, les touristes pourront déguster quelques spécialités locales. Ils y savoureront, par exemple, le mohinga. Il s’agit d’une soupe faite à base de poisson, de farine de pois chiche, d’ail, d’oignon, de citronnelle, de banane et de gingembre. Le mohinga est généralement servi avec des vermicelles de riz, garni de citron vert, de coriandre et de beignets frits croustillants. Les globe-trotters ne manqueront pas non plus d’apprécier le goût de l’oh-no khauk-swe pendant leur voyage culinaire au centre du Myanmar. Ses principaux ingrédients sont :le poulet, le lait de noix de coco, les nouilles de riz et le jus de citron.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *