J’ai testé pour vous… l’assurance automobile

J’ai mené ma petite enquête sur l’assurance auto et comme on le sait tous, elle est obligatoire. L’assurance minimum que je dois contracter est l’assurance responsabilité civile ou assurance au tiers. Elle protège contre les dommages que mon véhicule peut occasionner. Entre autres, les blessures d’un piéton ou des dégâts causés à un autre véhicule.

Les détails de l’assurance responsabilité civile

J’ai pris connaissance que dans le cadre de cette assurance, le conducteur du véhicule et le responsable de l’accident ne sont pas remboursés, des réparations de dommages qu’ils ont subis. Cependant, le passager du véhicule, qu’il soit un ami, un proche ou un membre de la famille du conducteur, sera indemnisé comme le serait une autre personne à sa place. Ainsi, comme moi, tout propriétaire d’une automobile ou tout autre véhicule terrestre, a l’obligation de l’assurer pour qu’elle puisse circuler. Comme véhicule, la loi entend une voiture particulière, un utilitaire, un 2 ou 3 roues, un quad, une tondeuse auto-portée… Pour se couvrir d’autres situations, il m’est toujours possible de me souscrire à d’autres assurances facultatives. Dans le cas d’un refus d’assurance venant de plusieurs compagnies d’assurance, je peux toujours avoir recours au Bureau central de tarification ou BCT. Cet organisme a pour rôle d’assurer un véhicule à moteur, mais seulement à la responsabilité civile.

Les recommandations relatives à l’assurance automobile

En cas de refus d’assurance de ma part, c’est-à-dire, je décide de plein gré de ne pas assurer ma voiture, quelques sanctions me sont réservées. Je dois payer une amende de 3 750 €, mon permis de conduire peut être suspendue jusqu’à une durée de 3 ans, il est annulé et je ne peux pas le repasser pendant 3 ans, je suis interdit de conduire certains véhicules, même ceux sans permis de conduire et même mon véhicule pourrait m’être confisqué. Quelques mesures vont de pair avec l’assurance, notamment, je dois avoir mes papiers en règle. Dans le cas contraire et en cas d’accident, si je n’ai pas l’âge requis ni le permis adéquat, l’assureur pourra me réclamer le remboursement des sommes versées aux victimes. Il refusera de prendre en charge les dommages subis par le véhicule et le conducteur. Et lors de l’établissement du contrat d’assurance, je dois répondre le plus exactement possible aux différentes questions qui me sont posées. Les omissions ou les fausses déclarations, en cas d’accident, réduisent les indemnités et peuvent même annuler mon contrat, pour mauvaise foi.

singe-YES1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *