Comment faire du terreau ?

Voici nos astuces pour fabriquer votre propre terreau pour vos récipients et vos pots. Et oui, l’utilisation d’un terreau de qualité permet d’apporter les éléments nutritifs nécessaires au bon développement de vos arbustes, plantes, fleurs, aromates et semis.

terreau

Les pots de jardinage sont très utiles pour plusieurs raisons, notamment parce qu’ils sont polyvalents, qu’ils permettent de gagner de l’espace et d’utiliser les ressources de manière plus efficace. Si vous avez un petit espace de jardin ou si vous vivez dans un appartement avec un balcon ou une terrasse, les pots de jardinage sont faits pour vous.

Créer votre propre terreau pour vos pots de jardinage vous permet d’adapter votre mélange aux besoins des plantes d’intérieur et d’extérieur que vous souhaitez cultiver.

Comment préparer votre propre mélange de terreau ?

Pour la quantité de pots que j’utilise dans mon jardin, j’ai appris il y a longtemps qu’il est beaucoup moins cher de fabriquer son propre terreau et de le stocker dans une vieille poubelle, plutôt que d’acheter plusieurs gros sacs de terreau en jardinerie (ex de marques : Algoflash, Jardiland, Fertiligène…). De plus, je peux personnaliser le mélange pour une variété de plantes différentes.

Avant d’aller plus loin, sachez que si vous n’avez besoin que de quelques petits contenants de terreau, il vaut peut-être mieux acheter un mélange tout fait ! La fabrication de votre propre mélange n’est généralement économique qu’à grande échelle ou à long terme.

Conseils à garder à l’esprit avant de faire votre terreau

• Plus le terreau est léger, mieux c’est. Les mélanges aérés et poreux non seulement rendent le pot plus léger à déplacer, mais ils transportent plus rapidement l’eau, les engrais et l’air vers les racines des plantes et permettent un bon drainage.

• Le mélange parfait pour les pots ne contient pas de terre ou de terre du jardin. Il est composé de mousse de tourbe, de vermiculite, de perlite, de sable et d’écorce ou de compost déchiqueté.

• Commencez par la préparation de base ci-dessous, puis ajoutez du soufre pour abaisser le pH du sol ou de la chaux pour l’augmenter, selon les besoins de vos plantes. Ces deux additifs se trouvent généralement dans les jardineries. Les plantes telles que la laitue, la sauge de Russie et les soucis préfèrent les sols doux avec un pH d’environ 7,5, tandis que d’autres sont des amatrices d’acide, comme les fougères, les asters et les fraises. Elles ont besoin d’un pH d’environ 5,5 à 6,0.

• Si un drainage rapide est nécessaire, comme c’est le cas pour les cactus, les plantes succulentes et la lavande, ajoutez du sable et de la perlite.

• Si une plus grande rétention d’humidité est nécessaire, comme c’est le cas pour les fougères et les fleurs des bois (comme la primevère), ajoutez de la vermiculite ou de la tourbe supplémentaire.

Les ingrédients pour préparer son terreau de base pour l’empotage

• 1 seau (10 litres) de mousse de tourbe
• ½ seau (5 litres) de perlite
• ½ seau (5 litres) de vermiculite
• ½ seau (5 litres) de compost tamisé ou de fumier de vache composté
• 2 tasses (47 centilitres) de sable fin
• 2 tasses (47 centilitres) d’engrais granulé à libération prolongée
• ½ tasse de chaux (12 centilitres) pour contrer l’acide de la tourbe et maintenir le pH à un niveau proche de la neutralité

Les étapes de préparation

Mélangez tous les ingrédients. Cela suffit pour remplir deux bacs de 23 centilitres environ. Recette double ou triple pour les grands récipients.

De quelle quantité de terreau avez-vous besoin ?

Le terreau est vendu au volume (généralement mesuré en litres) et la plupart des pots, jardinières, paniers et autres récipients sont mesurés par leur diamètre.

• Pot de 13 centilitres : 3 litres de terreau
• Pot de 16 centilitres : 6 litres de terreau
• Pot de 20 centilitres : 8 litres de terreau
• Pot de 23 centilitres : 12 litres de terreau
• Pot de 26 centilitres : 20 litres de terreau