Avocat Nice : spécialiste ou généraliste ?

Avant de prendre un avocat, il faut bien distinguer le métier d’un avocat « généraliste » et « spécialiste ». À ce sujet, cet article vous en dit long.

Le métier des avocats généralistes

avocat

Il existe une différence entre le métier des avocats généralistes et des avocats spécialistes. Ceux qui sont qualifiés de « généralistes » n’ont pas de spécialisation. Ils peuvent donc pratiquer différentes matières juridiques. Néanmoins, il n’empêche que leur expérience et la variété des affaires traitées les ont conduits avoir un ou plusieurs domaines de prédilection.

Au bout de quelques années de pratique de la profession, un avocat finit toujours par affiner ses compétences dans un secteur bien déterminé sans être forcément titulaire d’un certificat de spécialisation. Vous pouvez vous fier au « bouche-à-oreille » pour savoir quel auxiliaire de justice est compétent dans tel ou tel domaine.

En général, un bon avocat est un excellent juriste qui sait conseiller son client, quelle que soit la situation qui se présente. Il travaille suivant le respect des droits de la personne et des règles déontologiques de loyauté. S’il doit traiter un cas hors de son champ de compétence, il a pour devoir de rediriger la personne concernée vers l’un de ses confrères spécialistes.

Le métier des avocats spécialisés

Les avocats dits « spécialistes » tels que l’avocat Nice spécialisé dans le droit du travail sont compétents dans une ou plusieurs disciplines juridiques. Ils ont passé un examen en la matière sous la forme de mentions de spécialisations pour faire reconnaitre leurs spécialités. Le test en question conditionne l’obtention d’un certificat de spécialisation suivant les règles prévues par les articles 86 à 92 du Décret n°91-1197 du 27 novembre 1991.

L’arrêté du 8 juin 1993 définit la liste des mentions de spécialisation. Ces dernières sont obtenues par un avocat à condition qu’il ait exercé plus de 4 ans dans le domaine concerné. Elles sont généralement attribuées en nombre de deux ou trois au maximum.

Quelles sont les différentes mentions de spécialisation ?

Il existe environ 15 mentions de spécialisation pouvant être accordées à un avocat ayant plus de 4 années d’expérience dans le domaine dont il souhaite se spécialiser. En voici  quelques exemples :

  • le droit des personnes qui régit la vie de famille, des mineurs, les assurances,
  • le droit pénal,
  • le droit immobilier qui concerne le droit de construction, de copropriété, d’habitation, de commerce…,
  • le droit rural (produits alimentaires, entreprises agricoles et coopératives),
  • le droit de l’environnement,
  • le droit public relatif au droit électoral, aux collectivités locales, à la fonction publique,
  • le droit commercial,
  • le droit des sociétés,
  • le droit fiscal,
  • le droit social,
  • le droit économique,
  • le droit des mesures d’exécution,
  • le droit des relations internationales (contrats internationaux et contentieux, etc.), etc.

Il est conseillé de consulter directement un avocat tel que l’avocat Nice spécialisé en deux ou trois domaines (droit du travail, droit des affaires et de la famille). Cet auxiliaire de justice est doté de plusieurs années d’expériences, vous ne courrez donc aucun risque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *