J’ai testé pour vous… la retranscription audio

La retranscription audio est un secteur qui connait un essor considérable compte tenu de l’évolution de la demande. Pour ceux qui souhaitent essayer ce type d’activité, je me suis lancé en tant qu’amateur à transcrire un fichier suite à la demande d’un client que j’ai obtenu sur un marché freelance. Pour rappel, la transcription ou retranscription audio est une transformation d’un fichier audio en fichier texte sous format txt ou word par saisie.

La tarification dans le domaine de la retranscription audio

La première demande du client sera certainement votre tarif. Pour ma part, je ne savais quoi lui donner dès le départ. Ainsi, la seule solution était de demander des devis fictifs auprès d’autres prestataires. Le prix est ainsi différent d’un transcripteur à un autre. Pour avoir une idée du prix moyen de l’heure, je suis passé par les différents forums. Là encore, aucune tarification concrète. Certains proposent un prix de 120€ par heure, d’autres de 60€ et certains décident du montant en fonction du fichier à transcrire. Je me suis donc lancé dans l’aventure pour un premier essai en proposant un tarif de 80€ de l’heure. Le client n’a pas rechigné, il a tout de suite validé. Pour ce premier marché et compte tenu du fait que j’avais des besoins urgents d’argent, il a donc fallu que j’établisse un prix de pénétration. En effet, ce client avait l’habitude de payer 100€ par heure.

Le déroulement de la retranscription

Compte tenu du fait que je suis un bon rédacteur, j’ai pensé que la tâche serait facile. Mon client m’a transmis un fichier audio en format wma à transcrire en fichier texte d’une durée d’une heure et demie. Je pensais qu’il me faudrait environ 2 heures pour traiter le fichier, mais au final, il a fallu un travail d’une journée. Les raisons sont multiples et je comprends maintenant pourquoi le tarif moyen est de 120€ de l’heure. Dans un premier temps, le fichier était parfois inaudible. Pour bien comprendre ce qui disait les interlocuteurs, il fallait parfois repasser plusieurs fois une séquence de quelques secondes. Il a aussi fallu que je m’isole complètement, coupant ainsi le lien avec mon environnement extérieur. Radio, télé, téléphone, internet…, tous ces éléments ont du être coupés, car cela ne facilitait pas le travail. Une concentration optimale était en effet nécessaire, car la satisfaction du client était mon premier objectif. Une fois la retranscription entretien faite, une vérification générale était nécessaire et à cet instant j’ai décelé plusieurs fautes de frappe, de gramme et d’orthographe.

En résumé, le travail a finalement été fait, mais il a nécessité plus d’implication que je ne le pensais. Pour ceux qui souhaitent se lancer dans ce secteur, un conseil, munissez-vous des outils adéquats et demandez avant tout un échantillon du fichier à transcrire afin d’avoir connaissance de la qualité audio.

singe-YES1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *